Texte de Bertrand Schefer.

« C’est le monde à l’envers que donnent littéralement à voir les ombres blanches du photogramme. De vrais fantômes ces images-là, d’obscurs objets du désir. Leur clarté spectrale d’étoiles éclate dans la nuit noire et perfore un cosmos en perpétuelle métamorphose. Sous les cascades incandescentes jaillissent des mains négatives, des chevelures, des tresses, des touffes et des boutons secrets qui jouissent de leur essor, de leur chute dans l’infini, de leur éclatement à la surface du gouffre.  » Bertrand Schefer

 

Lors de sa participation à l’exposition « Photographier les jardins de Monet » au musée des Impressionnismes de Giverny, Henri Foucault a réalisé une série de photogrammes avec des plantes et des feuilles recueillies dans le jardin d’eau du peintre. L’ensemble forme un herbier de rayographies lumineuses oscillant entre formalisme et abstraction, parcouru d’empreintes d’ombre et de lumière traduisant les vibrations du vent sur la végétation. Comme dans un voyage à travers le temps et rendant hommage aux scintillations de la peinture de Claude Monet, ce livre invite à s’interroger sur la représentation de la nature par la photographie.

  • Collection : Hors collection
  • Date de parution : 19/03/2020
  • 23,3x30 cm, Relié (cousu), 96 pages
  • prix : 39,00 EUR
  • ean : 9791095821243

À propos de l'artiste

Sculpteur, photographe et vidéaste, Henri Foucault est né en 1954 à Versailles. Après une formation à l’École des (...)

En savoir plus >

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, proposer des publicités ciblées et partager sur les réseaux sociaux.
Vous pouvez vous opposer à l’utilisation de cookies en modifiant vos paramètres.

J'accepte en savoir plus